L’Iran

Fille seule en Iran

Durant mes études à Strasbourg, j’avais dans mon cercle d’ami un iranien qui nous disait toujours que l’on irait en Iran ensemble, avec sa famille. Comme ça ne s’est pas fait mais qu’il m’a mis cette idée en tête, j’ai décidé d’y aller, seule. Tout le monde autour de moi me sait soit « Qu’est-ce que tu vas faire là-bas » ou « t’est folle ? il y a tellement de pays à voir, pourquoi aller en Iran ». Je ne les ai pas écoutés, et j’ai bien fait, puisque tout s’est bien passé et c’était un beau voyage de près d’une semaine. Je vous préviens, j’y suis allée avec un vieux téléphone et mes photos sont donc de mauvaise qualité.

A savoir avant de partir

Climat

En janvier, le climat était froid et ensoleillé.

Tenue vestimentaire

Les femmes doivent se voiler et porter des tenus longues et amples. Par exemple, j’avais de longues et amples tuniques au-dessus de mon jean.

Visa

Il y a un visa à effectuer, vous pouvez le faire avant le départ ou à l’arrivée. Je l’ai fait à l’arrivée. Il vous faudra une adresse ou une réservation d’hôtel. Il n’est pas possible de réserver en ligne, mais vous pouvez le faire en envoyant un email aux hôtels. Personnellement, j’ai contacté une famille via couchsurfing et j’ai mis leur adresse comme lieu d’hébergement sur le territoire. Sachez qu’il ne faut pas tricher, car ils vont appeler l’hôtel ou votre hôte pour s’assurer que vous y allez bien. Le visa coûte 60€.

Argent

Il n’est pas possible de retirer d’argent sur place avec vos cartes internationales. Il faut donc prendre assez de liquidités pour tout le séjour.

Arrivée à l’aéroport de Téhéran et départ pour Ispahan

Taxi aéroport-ville 20€

J’ai atterri à Téhéran en fin d’après-midi. J’ai rencontré à l’aéroport un couple de touristes qui n’avait pas idée qu’ils ne pouvaient retirer de l’argent en Iran, et ils n’avaient pas du tout de liquidités sur eux. Je leur ai donc avancé l’argent pour qu’ils puissent payer leur visa. A l’aéroport de Téhéran, nous avons été tous les trois interrogés, notamment sur nos relations. Nous leur avons juste expliqué que nous venions de nous rencontrer dans la queue de l’aéroport.

Comme ce couple n’avait pas d’argent, ils m’ont proposé d’aller avec eux jusqu’à leur hôtel pour voir s’ils peuvent leur prêter de l’argent afin qu’ils puissent me rendre ce qu’ils me devaient (c’était important car j’avais pris de l’argent en plus en cas de pépin sur place).  Finalement l’hôtel ne pouvait pas leur prêter d’argent.

Cependant, cet hôtel m’a été d’une grande utilité. Comme je prévoyais de prendre le bus de nuit pour Ispahan, ils ont appelé la gare routière, m’ont réservé une place dans le bus et appelé un taxi pour me déposer à la gare routière. On se sent plus en sécurité en partant avec le taxi de l’hôtel. Le taxi m’a coûté 10€, ce qui est plus cher que le tarif normal, mais on m’avait tellement monté à la tête avant de partir que j’ai pas lésiné sur les moyens. 

Trajet Téhéran- Ispahan en bus de nuit

La gare routière, même la nuit, est pleine de monde et les iraniens voyagent beaucoup de nuit. Ça rassure beaucoup d’être entouré de monde en tant que voyageuse solo.

Pour le trajet Téhéran-Ispahan, j’ai réservé ma place dans un bus VIP sur les conseils d’une amie iranienne, afin d’être plus à l’aise et plus en sécurité. Même en VIP, le trajet n’a pas coûté plus de 10€. On vous donne une bouteille d’eau et des gâteaux pour le trajet, qui s’est très bien passé.

Ispahan

Arrivée à Ispahan

Le bus est arrivé tôt le matin à la station. Il y a des taxi qui attendent, en prendre un pour aller à votre hébergement. J’avais contacté une famille sur couchsurfing pour être hébergée. Dans un pays comme l’Iran, je me suis dit qu’il était mieux d’être logé chez l’habitant que d’être livré à soi même dans des hôtels.

Où dormir

La première nuit, j’ai tout de même préféré prendre un hôtel. Une personne avec qui j’ai pris contact sur couchsurfing m’a conseillé le Totia, où je suis allée pour 30€ la nuit. Pour y aller j’ai pris un taxi de la gare routière au Totia. Sachez que vous pouvez négocier les prix des hôtels sur place.

Visite Ispahan

Je vous conseille totalement de contacter des personnes via couchsurfing pour vous faire visiter la ville, sans forcément être logé chez eux. Il y a très peu de tourisme en Iran, et donc les locaux se feront un plaisir de vous faire visiter leur ville. Je ne peux pas vous énumérer tout ce que j’ai visité puisque j’ai suivi mes « guides », mais vous verrez sur les quelques photos ci-dessous. Ispahan est une très belle ville, il est mieux de la faire avec les habitants afin de découvrir tout ce qu’elle a à offrir. Je vais quand-même essayer de vous énumérer quelques visites que j’ai fait :

La place Naghsh-e Jahan : à mon goût le plus beau lieu d’ispahan, avec So-o-se-pol. Son nom signifie place du portait du monde. Elle est entourée de très beaux monuments dont la mosquée du Chah du Sud, le palais Ali Qapou, la mosquée du Cheikh Lotfallah. Vous pouvez accéder au bazar depuis cette place. 

So-o-se-pol : ponts en arcade sur la rivière. Si vous allez en dessous- vous entendrez peut-être des personnes chanter.

Le bazar : parfait pour acheter vos souvenirs mais aussi pour voire les artisans travailler différentes matières.

Le Mont Soffeh : Depuis le sommet vous aurez un panorama sur la ville, et il y a un très bon restaurant. J’y suis allée en voiture avec la famille qui m’a accueilli.

Magasins de tapis : pays renommé pour ses tapis de soie, allez en visiter au moins un lors de votre séjour.

Promenez-vous dans la ville

Certaines entrées sont payantes. Le couple chez qui je logeais et qui m’a fait la plupart des visites me demandait de ne pas parler en arrivant aux entrées, et ils m’ont donc fait passer au tarif iranien. Etant bien brune aux yeux bruns et au teint halé, je passe facilement dans de nombreuses régions du monde pour une locale.

Si vous voulez le contact de la famille chez qui je suis restée à Ispahan via Couchsurfing, envoyez-moi un mail.

Téhéran 

Pour aller de Ispahan à Téhéran, j’ai repris le bus VIP de nuit. A Téhéran, mou nouvel hôte couchsurfing a déposé une autre invitée qu’ils avaient à la gare routière à l’heure à laquelle je suis arrivée le matin afin que nous visitions la ville ensemble.

Nous avons donc visité le Palais du Golestan dans un premier temps. Il est sublime, mais mes photos ne représentent vraiment pas du tout la réalité. 

Ensuite, nous nous sommes promenées dans le bazar qui se situe dans le même quartier. 

A la fin de cette visite, nous avons pris le métro et un bus afin de retourner chez cette famille qui vit dans un quartier populaire de la ville. Ils ont été très généreux et nous ont préparé un festin. Ils nous ont laissé la seule chambre qu’ils ont et ont dormi tous ensemble sur le tapis du salon.

Si vous voulez le contact de la famille chez qui je suis restée à Téhéran via Couchsurfing, envoyez-moi un mail. La photo ci-dessous représente le dîner préparé par cette famille. 

Retour Aéroport Téhéran

Cette même famille m’a déposé à l’aéroport tôt le matin pour que je prenne mon vol, retour à Barcelone (j’ai donné au père de famille l’équivalent de la course en taxi + ce qu’il me restais en argent).

Conclusion

Le voyage était super, je regrette de n’avoir pu rester plus longtemps. J’encourage les personnes qui sont encore craintives à y aller, car c’est vraiment un pays très chaleureux. Encore, Couchsurfing, couchsurfing et couchsurfing. Je n’ai que ça à dire. J’ai fait de superbes rencontres par ce biais. Quand je vais dans un pays et que je sais que je vais faire couchsurfing, j’apporte toujours des cadeaux avec moi, ou je participe aux dépenses des courses (par exemple, chez la famille à Ispahan j’ai cuisiné un repas français).  

Laisser un commentaire

Translate »
×
×

Panier